Les prêts pour entreprise provenant d’amis ou de membres de la famille demeurent l’une des principales sources de capitaux qu’un grand nombre de petites entreprises, quelle que soit leur taille, utilisent pour stimuler leur croissance ou financer d’autres initiatives particulières. Afin de tirer le maximum de ce type de capital et de continuer à être invité aux fêtes de famille, vous trouverez ci-dessous quelques facteurs importants à considérer et quelques choses à faire avant de solliciter votre beau-père ou le colocataire que vous aviez au collège.

Est-ce un prêt ou offrez-vous des titres de participation?

Vous devrez déterminer si vous cherchez à obtenir un prêt pour entreprise ou à accorder une participation dans les capitaux propres, selon l’option qui convient le mieux à vos besoins en matière de capital.

Si vous choisissez d’offrir un intérêt dans votre entreprise, le membre de votre famille qui agit comme investisseur doit être traité de la même manière que le serait tout autre investisseur en capital, ce qui signifie qu’ils vous fourniront des capitaux en échange d’un pourcentage de propriété, ou participation, dans votre entreprise. Cette solution diffère d’un prêt puisque votre entreprise n’acquiert pas de créance supplémentaire et n’a pas à effectuer de versements périodiques, et que l’investisseur est prêt à attendre jusqu’à une date ultérieure pour réaliser un certain rendement de leur investissement.

Si le membre de votre famille choisit d’investir dans votre entreprise, il peut vouloir participer aux décisions que vous prenez quant à la croissance et à l’exploitation de l’entreprise. Comme pour tout autre investisseur en capital (selon son pourcentage de participation), vous pourriez avoir à le consulter avant de prendre d’importantes décisions, de sorte que vous devez vous assurer de choisir une personne de confiance à qui vous êtes prêt à accorder le statut d’actionnaire. Il se peut également qu’il cherche éventuellement un moyen de retirer son investissement ou de recevoir des dividendes.

Si un prêt semble plus logique, vous n’offrez pas à votre ami un intérêt dans votre entreprise, mais plutôt une entente de remboursement périodique. Il s’agit d’une bonne option si vous êtes en mesure de faire des versements périodiques et voulez éviter les complications d’une entente de participation avec un membre de votre famille ou un ami. Il est avisé de déterminer le montant que vous paierez en intérêts et le temps dont vous aurez besoin pour rembourser le prêt. Vous devez traiter ce prêt comme vous le feriez pour n’importe quel autre prêt que vous auriez à rembourser en fonction d’un calendrier prédéterminé.

Pour tirer le maximum de ces fonds, prenez les prêts consentis par vos amis ou des membres de votre famille sérieusement et soyez préparé

Lorsque vous songez à demander des fonds à une personne de votre entourage, résistez à la tentation de croire que votre relation actuelle vous permet de le faire de façon cavalière. Vous pouvez bien entendu faire appel aux émotions lorsque vous sollicitez un ami proche ou un parent, mais il sera encore plus important de démontrer que vous êtes sérieux et engagé en ce qui concerne votre entreprise, que vous avez un plan d’affaires réfléchi et que vous savez exactement comment vous utiliseriez ses fonds pour faire croître votre entreprise. Voici sept astuces clés pour vous aider à partir du bon pied :

  1. Déterminez à quoi serviront ces capitaux supplémentaires : Comme nous vivons dans un monde où les médias populaires répandent l’idée que les capitaux sont la solution à chaque problème rencontré par les petites entreprises, ne vous étonnez pas si votre oncle Réjean accueille avec scepticisme votre nécessité de flux de trésorerie supplémentaires. Votre argumentaire est plus susceptible de fonctionner si vous avez déterminé l’utilisation que vous ferez des fonds et l’incidence sur les résultats de votre entreprise. C’est également une bonne idée d’expliquer comment les capitaux vous aideront, selon vous, à atteindre ces objectifs et les conséquences pour votre entreprise si vous ne les obtenez pas.
  2. Sachez exactement ce que vous voulez : J’ai parfois l’occasion de parler avec des propriétaires d’entreprise qui souhaitent obtenir du financement et c’est habituellement l’une de mes premières questions. S’ils disent « Autant que je peux », je grince des dents. Ce n’est pas la bonne réponse. Comme c’est sans doute le cas pour votre ancien camarade de classe, j’ai plus confiance en un propriétaire d’entreprise qui sait exactement de combien il a besoin et qui ne demande pas plus que ce montant. Vos amis ou les membres de votre famille ne veulent pas avoir l’impression d’être un simple guichet automatique.
  3. Préparez-vous à parler à plus d’une personne (selon vos objectifs) : Il se peut que vous deviez vous faire à l’idée de faire appel à plusieurs personnes si vous voulez recueillir suffisamment de capitaux pour atteindre vos objectifs. Non seulement cette solution répartira le risque pour ceux qui investissent dans votre entreprise, mais elle réduira aussi votre obligation envers une même personne.
  4. Créez un calendrier de remboursement : Si vous cherchez à obtenir un prêt, il peut être bon de proposer un calendrier de remboursement lorsque vous présentez votre demande. Vous montrez ainsi que vous avez l’intention de rembourser le membre de votre famille. Indiquez également comment vous réglerez les difficultés imprévues qui vous obligeront à sauter un versement. Précisez également ce que vous ferez si votre bienfaiteur doit être remboursé plus rapidement, et s’il s’agit d’une option. En agissant de manière proactive et en réfléchissant à l’avance à ce que vous feriez dans de telles situations, vous serez plus facilement en mesure de gérer ces difficultés si elles se présentent. Votre mère risque de dire quelque chose comme : « Tu pourras commencer à nous rembourser dès que tu réaliseras un profit ». Je ne suggère pas d’accepter cette offre. Si elle ne s’attend véritablement pas à ce que vous commenciez à la rembourser immédiatement, déterminez à quel moment vous le ferez et mettez-vous d’accord pour que le premier versement ait lieu dans 12 mois, par exemple.
  5. Mettez votre entente par écrit : Mon grand-père disait toujours que les serrures étaient pour les personnes honnêtes. En d’autres mots, mettre votre entente par écrit (qu’il s’agisse d’un prêt ou d’une entente de participation) éviter que vous ou le membre de votre famille ne fassiez des suppositions quant à sa signification. Il est important de définir les conditions de votre contrat. Un document juridique signé par vous deux permettra d’assurer que vous êtes sur la même longueur d’onde.
  6. Préparez-vous à recevoir des conseils : Puisque vous acceptez l’investissement (ou le prêt) de votre proche, celui-ci aura probablement l’impression qu’il a son mot à dire dans la façon dont vous exploitez votre entreprise. Préparez-vous à le traiter comme vous le feriez avec tout autre investisseur (ou prêteur) et attendez-vous à ce qu’il souhaite savoir comment vont les choses.
  7. Faites preuve de transparence : En raison de son intérêt personnel envers vous, l’investisseur ou le prêteur voudra savoir comment se porte votre entreprise. Tenez-le informé de l’état des choses pour qu’il puisse constater votre progrès et l’incidence de ses capitaux sur votre entreprise et qu’il sache que vous ne lui cachez rien. Dans le cas d’un investissement, vous risquez de lui communiquer officiellement et régulièrement comment se portent les affaires (la fréquence est déterminée par vous et par l’investisseur).

Il peut sembler exagéré de se garder d’agir avec familiarité dans le cadre d’une entente avec un membre de votre famille ou un ami, mais cela permet souvent d’éviter les malentendus et de réduire les conflits. Les prêts consentis par des amis ou des membres de la famille sont l’un des seuls moyens qu’ont les très jeunes entreprises d’obtenir du financement, mais de nombreuses entreprises plus matures y ont également recours. N’oubliez pas de toujours agir avec professionnalisme et sachez qu’en acceptant un prêt ou un investissement, vous acceptez aussi que votre relation change et qu’elle comporte dorénavant un volet affaires.

Dynamisez vos activités avec les experts en prêts pour les petites entreprises

Commencez en quelques minutes

La demande n’aura aucune incidence sur votre cote de crédit personnelle

Demande en ligne

Préférez-vous nous parler?

Appelez-nous

877-781-0148