Avec les problèmes de chaîne d’approvisionnement qui persistent et Omicron qui fait des ravages au pays, l’année 2022 comportera probablement son lot d’incertitudes, et l’inflation figurera parmi les plus importantes. L’inflation actuelle est attribuable en grande partie à des déséquilibres profonds entre l’offre et la demande de biens et de services. En 2021, nous avons constaté une hausse de la demande des consommateurs et une réduction de la main-d’œuvre disponible. Ces facteurs, combinés aux restrictions strictes liées à la COVID-19, ont fait en sorte que les Canadiens sont maintenant moins tentés par les achats de services que par les achats de biens. Étant donné que le variant Omicron entraîne d’autres restrictions, un scénario semblable pourrait se répéter au début de 2022.

À quoi s’attendre en 2022

La Banque du Canada a maintenu son taux d’inflation cible à 2 %, dans l’espoir qu’il en soit ainsi au deuxième semestre de 2022. En novembre, le taux d’inflation au Canada est demeuré stable à 4,7 %. Il pourrait également demeurer stable, ou encore augmenter au premier semestre de 2022. Selon les sondages, 89 % des Canadiens s’inquiètent de l’inflation et des coûts croissants des biens et services. Ces résultats donnent une idée des tendances chez les Canadiens en 2022 et de ce à quoi les entreprises peuvent s’attendre. Une question demeure : en tant que propriétaire de PME, que pouvez-vous faire pour gérer l’inflation? Voici quelques stratégies que vous pouvez adopter dès maintenant.

Stratégies de gestion de l’inflation

1. Ajustez votre stratégie de prix

Comme abordé dans notre dernier billet de blogue, qui présentait des astuces pour améliorer les flux de trésorerie des PME, il est important que votre entreprise ajuste ses prix pour tenir compte de l’augmentation des coûts engendrée par la pandémie. Si les clients de votre entreprise vous sont fidèles, une légère augmentation des prix n’entraînera probablement pas de perte de clientèle. Dans l’incertitude, essayez de vous concentrer sur un segment de clientèle qui est peu sensible aux changements de prix. Examinez également ce que font vos concurrents. S’ils augmentent leurs prix, vous devriez probablement faire de même. Faites preuve de transparence avec vos clients et expliquez-leur clairement pourquoi vous augmentez vos prix. En retour, vous gagnerez leur fidélité et vous maintiendrez votre bonne réputation.

2. Renégociez avec vos fournisseurs

Passez en revue vos contrats avec vos fournisseurs et essayez de conclure des ententes à prix fixe à long terme. Même si ce choix peut être coûteux au début, il vous protégera de toute hausse éventuelle de l’inflation. La plupart des fournisseurs préfèrent les contrats annuels, qui leur permettent d’avoir des flux de trésorerie prévisibles. Assurez-vous de planifier et de fixer les montants à l’avance pour l’achat des biens dont vous aurez besoin dans le futur.

3. Réduisez vos coûts

En ce moment, il est plus que probable que vous subissiez les conséquences de l’augmentation du coût des matériaux, des marchandises ou des salaires. Pour réduire vos dépenses d’entreprise non essentielles, examinez attentivement vos abonnements et achats à contrat. Il peut y avoir des services, des compléments ou des fonctions inutiles que vous pouvez laisser tomber, annuler ou magasiner. Par exemple, passez en revue vos factures de services téléphoniques et Internet, vos contrats de location d’équipement et vos dépenses en assurances et en publicité. Chaque dollar économisé ira dans vos coffres et protégera donc votre entreprise contre les hausses d’inflation.

4. Investir dans votre entreprise

Si vous prévoyez que l’inflation continuera d’augmenter, il pourrait être judicieux pour votre entreprise d’investir dans des achats importants que vous hésitiez à faire jusqu’à maintenant. Vous pourriez vous procurer de l’équipement, un terrain ou tout autre bien essentiel à votre entreprise. Et si vous avez un espace de rangement supplémentaire, vous pouvez acheter de petites fournitures, des stocks ou des matériaux en vrac. Les fournisseurs pourraient vous offrir des rabais, vous permettant ainsi d’économiser à long terme. Si vous avez de l’argent dans votre compte bancaire, vous devriez l’utiliser avant qu’il perde de la valeur.

5. Subventions et prêts gouvernementaux

Si ce n’est pas encore fait, profitez des subventions et des autres programmes d’aide gouvernementaux liés à la COVID-19 pour les petites entreprises. Visitez cette page Web du gouvernement du Canada pour connaître les mesures auxquelles votre entreprise pourrait être admissible. OnDeck Canada offre également un prêt pour équipement de protection individuelle adéquat pour soutenir les entreprises canadiennes pendant la pandémie de COVID-19. Comme le variant Omicron se répand rapidement, nous comprenons qu’il est important pour votre entreprise d’exercer ses activités de façon sécuritaire en contribuant à prévenir la propagation. Visitez OnDeck.ca pour en savoir plus sur nos prêts et savoir si votre entreprise est admissible.

En conclusion

Personne ne sait vraiment ce que 2022 nous réserve. La meilleure chose à faire est d’investir en vous et d’acquérir le plus de connaissances possible. Avant d’utiliser l’une ou l’autre des stratégies proposées, vous devriez consulter un conseiller financier ou un CPA qualifié. En fin de compte, vous devrez former votre propre opinion sur la question de savoir si l’inflation continuera à augmenter. Si vous mettez en place dès aujourd’hui un plan concret pour gérer efficacement l’inflation, vous pourrez maintenir la valeur de votre entreprise demain.