Lorsqu’on regarde le mélange de cultures, l’histoire et les innovations modernes présents propres au Canada, on comprend facilement pourquoi le secteur du commerce de détail est en plein essor. Dans toutes les provinces, on retrouve des boutiques au sein de petites collectivités aussi bien que d’énormes centres commerciaux offrant les meilleures expériences de magasinage en Amérique du Nord.

Exploiter un magasin de détail comme une petite entreprise est un rêve devenu réalité pour les propriétaires d’entreprise dévoués. Cependant, comme pour toute entreprise, certaines difficultés peuvent s’y rattacher. La concurrence, les stocks, les saisons et même la température font partie des facteurs qui déterminent le succès d’un magasin de détail au Canada. Les propriétaires de magasin de détail futés savent qu’il faut absolument avoir une longueur d’avance pour prospérer sur le marché actuel.

L’accès à du financement, lorsque celui-ci est utilisé adéquatement, peut être un outil formidable pour les propriétaires de magasin de détail. Une injection de capitaux bien pensée peut mettre en place un système qui permettra non seulement de procéder rapidement à des investissements, mais qui continuera également de générer des revenus à long terme qui n’auraient pas existé autrement. Vous avez peut-être déjà réfléchi à la manière dont vous investiriez les fonds supplémentaires qui pourraient vous être accordés, ou bien vous n’êtes pas encore rendu là. Dans tous les cas, si vous possédez un magasin de détail, vous devez être au fait de certaines réalités du financement commercial.

1. Il est plus facile que jamais d’obtenir du financement pour un magasin de détail

Si vous avez déjà tenté de faire une demande de financement d’entreprise auprès d’une banque, vous savez à quel point il est habituellement difficile de se voir consentir un prêt. Un petit magasin de détail qui n’est pas en exploitation depuis plusieurs années et ne génère pas suffisamment de revenus est considéré comme « trop risqué » pour le système bancaire canadien, qui fait preuve d’une extrême prudence. Toutefois, comme de plus en plus de prêteurs en ligne font leur apparition sur le marché, de nombreux propriétaires de petite entreprise sont désormais en mesure d’obtenir rapidement et facilement un prêt, et ce, directement depuis leur maison ou leur bureau. Chez OnDeck, par exemple, vous pouvez soumettre une demande en ligne en quelques minutes seulement pour trouver des options de financement commercial. Jusqu’à présent, nous avons aidé des dizaines de milliers de propriétaires de petite entreprise en Amérique du Nord!

2. Les prêts d’entreprise ne sont pas tous faits pour vous

Il pourrait être tentant de vous laisser emporter par l’enthousiasme ressenti à l’idée d’obtenir des capitaux pour votre entreprise. Il est cependant crucial que vous entamiez le processus en ayant les idées claires et en disposant d’un plan d’action quant à la manière dont vous utiliseriez votre prêt commercial s’il était approuvé. Par exemple, emprunter des fonds pour rembourser des factures et des salaires en souffrance ne constitue peut-être pas un bon investissement puisque vous vous contentez d’utiliser un prêt pour combler les lacunes et garder la tête hors de l’eau. Une fois les factures payées grâce au prêt, ce dernier devient lui-même difficile à rembourser et l’intérêt supplémentaire peut entraîner un problème à plus long terme qui pourrait potentiellement nuire à votre entreprise.

Si vous envisagez plutôt d’agrandir votre espace pour y placer des articles très vendeurs ou avez en tête une autre occasion d’affaires qui vous permettra de générer un rendement du capital investi, vos revenus et vos bénéfices en bénéficieront directement. Les revenus supplémentaires peuvent alors servir à rembourser le prêt et par la suite, les bénéfices sont susceptibles d’excéder de loin l’investissement initial et l’intérêt du prêt, créant ainsi un rendement du capital investi positif. Réfléchissez soigneusement à votre décision et élaborez un plan clair quant à l’utilisation que vous ferez des capitaux empruntés.

3. Examiner les différents types de prêts

Selon votre situation, différents produits de financement d’entreprise peuvent vous convenir mieux que d’autres.

Par exemple, un prêt à terme typique est assorti d’un échéancier de paiement périodique prédéterminé dont le montant des versements est constant. L’avance de fonds est une autre forme de financement commercial. Vous remboursez alors un pourcentage de vos ventes quotidiennes réglées par carte de débit et de crédit. Cette option peut s’avérer très coûteuse. Une marge de crédit d’entreprise, par contre, vous donne accès à des capitaux lorsque vous en avez besoin. De plus, vous payez de l’intérêt uniquement sur le montant que vous utilisez.

Il est important que vous connaissiez les options qui s’offrent à vous. N’hésitez pas à nous appeler pour nous renseigner sur vos besoins d’affaires afin que nous puissions vous présenter les solutions de financement d’entreprise à votre disposition.

Dynamisez vos activités avec les experts en prêts pour les petites entreprises

Commencez en quelques minutes

La demande n’aura aucune incidence sur votre cote de crédit personnelle

Demande en ligne

Préférez-vous nous parler?

Appelez-nous

877-781-0148