Auteur : Ty Kiisel

Les propriétaires de petites entreprises proviennent de différents milieux et, bien souvent, possèdent des compétences uniques. Par contre, qu’ils aient de l’expérience en vente, en marketing ou dans un domaine technique, tous les propriétaires de petites entreprises doivent apprendre à exploiter une entreprise de manière à assurer sa réussite.

En plus de 35 ans de carrière dans le secteur des petites entreprises, j’ai beaucoup appris. Parfois à la dure, parfois plus facilement, et parfois en observant les gens autour de moi. Je ne vous offre pas une liste exhaustive, mais plutôt certaines des leçons que je crois être essentielles à la réussite de toute petite entreprise.

Le leadership change les choses

Je suis d’avis qu’il y a une grande différence entre un leader et un gestionnaire. Bien sûr, la capacité de gérer des personnes et des processus est un élément important de l’exploitation d’une entreprise en pleine croissance. Je crois même que cette capacité est tout aussi nécessaire dans un restaurant, à l’épicerie du coin ou chez un marchand que dans les grandes entreprises de haute technologie. J’ai aussi observé que la plupart des gens souhaitent contribuer à quelque chose d’un peu plus grand qu’eux. Au-delà des salaires, ce sont la mission et la vision de votre entreprise, ainsi que votre capacité à inspirer vos employés et à leur transmettre cette vision qui leur donne une raison de se présenter au travail tous les jours, de faire de leur mieux et de vous aider à exploiter une entreprise florissante.

Heureusement, je crois que toute personne suffisamment motivée peut apprendre à devenir un grand leader, même si elle n’a pas l’impression d’avoir le charisme naturel ou les qualités nécessaires. Il y a quelques années, mon fils aîné m’a offert un exemplaire du livre Pourquoi les vrais leaders se servent en dernier?, de Simon Sinek. Lorsque vous ouvrez le livre, la première chose que vous pouvez lire est (traduction libre) :

Les leaders sont ceux qui foncent tête baissée dans l’inconnu.

Ils affrontent le danger sans hésitation.

Ils mettent leurs propres intérêts de côté pour nous protéger ou nous pousser vers l’avenir.

Les leaders sacrifieraient ce qu’ils ont pour sauver ce que nous avons.

Et ils ne sacrifieraient jamais ce que nous avons pour sauver ce qu’ils ont.

Voilà ce que signifie être un leader.

Choisir d’être le premier à affronter le danger, à plonger dans l’inconnu.

Lorsque nous sommes convaincus qu’ils peuvent assurer notre sécurité,

nous marchons derrière eux, travaillons sans relâche pour assurer la concrétisation de leur vision et les suivons fièrement.

J’ai été interpellé par cette description du leadership. D’ailleurs, vous devriez savoir que ce n’est pas un hasard si le leadership est au sommet de ma liste. Au fil de ma carrière, j’ai rencontré des leaders fantastiques comme des horribles. Je dois d’ailleurs admettre que j’ai déjà été moi-même fantastique, mais aussi horrible, à quelques reprises. Quelles sont les qualités d’un bon leader ? Relisez la liste ci-dessus.

Avoir une vue d’ensemble en gardant le souci du détail

Selon mes observations, il y a deux principaux types de personnes qui semblent entraîner des problèmes au sein des petites entreprises. Il y a les personnes qui font de la microgestion et qui s’ingèrent dans les activités quotidiennes de l’entreprise, en omettant de garder une vue d’ensemble, et il y a celles qui ont une vue d’ensemble, mais au détriment de l’attention aux détails. Les propriétaires des entreprises les plus prospères, ceux qui dirigent une entreprise florissante, semblent être ceux qui atteignent un équilibre entre l’ensemble et les détails.

Il peut s’agir d’un grand défi au sein d’une petite entreprise où, en tant que propriétaire, vous devez équilibrer votre budget, gérer les employés, être le principal vendeur, vous occuper du marketing et payer toutes les factures. Vous risquez de vous enliser dans la routine quotidienne et d’oublier de réfléchir à la vision de l’entreprise. Vous risquez également de voir trop grand et d’oublier de porter attention aux détails.

J’ai rencontré Dick Cross, l’un des dirigeants les plus intelligents et les plus intuitifs que j’ai côtoyés, dans le cadre d’une entrevue au sujet de son livre Just Run It!. Selon lui, le travail de chef de la direction (ou du chef d’entreprise) est important et toute personne qui occupe un tel poste doit y consacrer du temps. Autrement dit, si vous voulez diriger une entreprise florissante, vous ne pouvez pas rester les bras croisés. Selon Dick Cross, la plupart des chefs de la direction passent leur temps aux ventes, à l’exploitation ou dans d’autres secteurs où ils se sentent le plus à l’aise. Il affirme que la première étape pour devenir un bon chef de la direction est de passer au moins une heure par semaine loin de toutes les distractions causées par les courriels, les téléphones, etc.

Il reconnaît toutefois que c’est difficile. Fermer son téléphone et s’éloigner des distractions peut donner l’impression de ne pas travailler, mais réserver du temps pour se concentrer entièrement sur les questions essentielles fait partie intégrante de la réussite. Je pense qu’il serait d’accord : il faut passer du temps à réfléchir à la situation dans son ensemble, tout en tenant compte des détails.

Votre marque est importante

Je ne parle pas du logo ni des couleurs officielles de votre entreprise. Ce ne sont que les représentations superficielles de votre marque. Votre marque, ce sont vos valeurs et votre manière de les incarner à chaque point de contact avec les clients et vos employés.

Tout le monde est d’accord avec le fait qu’il est important de bien traiter les clients. Mais vous ne devez pas vous arrêter là. En effet, les chefs des entreprises réellement prospères comprennent que lorsqu’ils accordent la priorité aux besoins des clients, ils établissent des relations durables qui sont plus rentables à long terme. Les clients savent rapidement si vous vous souciez d’eux.

Vos employés aussi. Pourquoi est-ce important ? À bien des égards, vos employés sont le reflet de vos valeurs. Ils ne sont toutefois pas le reflet des valeurs que vous dites avoir, mais plutôt celui de vos véritables valeurs, celles que vous démontrez effectivement. La façon dont vous traitez vos employés se reflète ensuite dans la manière dont ils traiteront vos clients.

Laissez-moi vous expliquer. Une fois, un ami à moi m’a raconté avoir dû gronder sa fille. Elle a mal réagi et a pincé son jeune frère, qui s’est retourné et a donné un coup de pied au chien, qui a commencé à japper en voyant le chat. Mon ami m’a avoué avoir été obligé de sortir de la pièce parce qu’il ne voulait pas que ses enfants le voient rire, même si la scène est effectivement un exemple comique d’événements en chaîne. Si vous voulez que vos employés adoptent certains comportements avec les clients, prêchez par l’exemple. Votre marque est importante.

Payer le minimum à tout prix est trop coûteux

Il y a une grande différence entre payer un montant juste en fonction de ce que vous pouvez vous offrir et payer le montant le plus bas à tout prix. En tant qu’employeur aussi bien qu’employé, j’ai constaté que les gens veulent être traités de façon juste et que personne n’aime avoir l’impression d’être victime d’abus.

J’ai déjà eu un employé incroyablement talentueux qui avait été recruté par une autre entreprise ayant les moyens de lui verser un salaire beaucoup plus élevé que moi. Je lui versais un salaire aussi élevé que possible pour son degré d’expertise, mais je savais qu’il valait plus. Je ne pouvais tout simplement pas me permettre de le payer plus cher. J’ai donc essayé de trouver d’autres moyens de le retenir, même si je lui offrais un peu moins.

Je lui ai fait une nouvelle offre en précisant que je ne pouvais pas offrir un montant aussi élevé que l’autre entreprise. Par contre, je lui ai fait remarquer que tout ce que j’étais prêt à faire de plus pour le garder valait son pesant d’or. Il a donc décidé de rester avec moi. Il savait que je le payais équitablement, que je ne lui mentais pas, et il me faisait confiance. J’ai appris qu’il n’est pas toujours nécessaire d’offrir un salaire mirobolant et que ce qui est véritablement important, c’est d’offrir un salaire équitable et de ne pas essayer de payer le minimum à tout prix.

Payer le moins possible peut coûter cher si vos meilleurs employés trouvent d’autres personnes prêtes à mieux les rémunérer. Souvent, la meilleure façon de garder vos meilleurs employés est d’être aussi juste et généreux que possible.

Au cours de ma carrière, j’ai eu la chance d’avoir d’excellents mentors et employés qui m’ont aidé à faire ces apprentissages. Vous avez probablement déjà entendu parler de certaines de ces idées ou peut-être les mettez-vous déjà en pratique. Au fil des ans, je me suis rendu compte que ces apprentissages sont universels et partagés par de nombreux propriétaires d’entreprises.

Contenu modifié. Initialement publié par OnDeck Capital et rédigé par Ty Kiisel*.